Conseils beauté by Maurice Mességué

16 Fév 2017

Les 10 commandements de la Beauté

« Scruter son propre corps, respirer, faire du sport, manger sainement, éliminer le sucre, le sel, les graisses, l’alcool, renoncer aux excitants et aux drogues, suivre périodiquement un régime hypotoxique, veiller aux vitamines et aux oligo-éléments, n’abuser de rien, lutter contre la pollution et les nuisances modernes. Voilà les 10 commandements de tous ceux et de toutes celles qui veulent être beaux, bien dans leur corps, en harmonie avec eux-mêmes. J’en ajouterais volontiers un onzième : chercher à atteindre, d’une façon ou d’une autre, une  certaine sérénité dans sa vie sentimentale comme dans sa vie professionnelle ». (Extrait de « Mon herbier de beauté » édité par Robert Laffont en 1979)

Ces 11 commandements ont été écrits non pas hier comme nous pourrions le croire tellement ils sont actuels mais il y a presque 40 ans… par Maurice MESSEGUE.

Maurice Mességué, le maître des plantes

Cet homme visionnaire avec qui j’ai eu le plaisir de travailler pendant de nombreuses années est l’auteur de plusieurs livres dont  « Mon herbier de beauté » publié en 1979 chez Robert Laffont. Pour vous, lectrices et lecteurs du blog « Les Carnets de Nature » j’en ai extrait 10 conseils beauté et vous proposerai bientôt un nouvel article recensant certaines recettes de beauté de Maurice MESSEGUE.

Les conseils beauté de Maurice MESSEGUE

Les livres de Maurice Mességué

Comme indiqué précédemment, j’ai extrait 10 conseils formulés par Maurice Mességué dans son livre « Mon herbier de beauté ». Ces conseils, plein de bons sens, s’adressent à tous et n’ont pas pris une seule ride.

Ce livre n’est plus en vente en librairie mais vous pouvez venir le consulter dans le coin lecture aménagé dans les nouveaux locaux des Laboratoires Mességué à Fleurance.

1 – Etre bien dans sa peau

Être belle, être beau, c’est donc avant tout être bien dans sa peau. C’est une question d’harmonie, d’équilibre. 2 états ô combien fragiles, que les plantes peuvent contribuer à maintenir et à stabiliser.

2 – Quasimodo et Esméralda

Il existe, en chaque homme ou femme, au moins une parcelle de beauté. Celle-ci, quand elle est soulignée, magnifiée par un tempérament enthousiaste, parvient à transfigurer l’ensemble. Même Quasimodo devient moins laid quand il aime Esméralda.

3 – Un capital beauté à défendre

La beauté comme la santé, résultent d’une harmonie, d’un équilibre, d’un ajustement entre le corps et son milieu, et entre les différentes parties du corps.

4 – Équilibre intérieur 

Santé et beauté ont un fond biologique, inné, héréditaire, sur lequel on ne peut agir. Mais toutes deux constituent des patrimoines qu’il faut gérer avec prudence et méthode. Toutes deux se méritent.

5 – La vie à plein poumons

Les vrais remèdes de santé-beauté n’ont rien de mystérieux. Je dirais même qu’ils sont simples. Le premier d’entre tous est de bien respirer. Pratiquez la respiration de façon consciente le plus souvent possible : dès votre réveil, chaque fois que vous êtes au calme, chaque fois que vous vous trouvez à l’air pur, chaque fois que l’envie vous en prend. Vous serez étonné de la rapidité avec laquelle vous en ressentirez les effets bienfaisants.

6 – Manger pour vivre

« Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger » disait Molière dans l’Avare. Se nourrir est un besoin, qui ne doit pas devenir une obsession.Nous devons faire de notre alimentation un acte réfléchi, qui engage notre intelligence autant que notre ventre. Notre santé et notre beauté dépendent largement de notre nourriture. Nous autres hommes ne mangeons pas bien du tout. Les spécialistes s’accordent à penser que de nombreux cancers sont favorisés par notre mode d’alimentation (trop de viande, pas assez de fibres végétales, trop d’additifs chimiques).

7 – Régime ou pas ?

Manger correctement, de bonnes choses, permet d’éliminer des maladies et de résoudre bien des problèmes esthétiques.Mais il ne faut pas se leurrer. Dans plusieurs cas, aussi biologiques qu’ils soient, certains aliments restent déconseillés. Pour ma part, je n’ai jamais été partisan des régimes austères qui enferment les malades dans une véritable prison morale, avec tous les inconvénients psychologiques de la frustration.

8 – Le sucre un ennemi

Prenez garde à la douceur traîtresse des sucres ! Les glucides à digestion lente comme l’amidon, sont de bons aliments, mais il n’en va pas de même pour ceux qui se dégradent très vite comme le saccharose. C’est une nourriture « morte », trop pure, trop dure pour notre organisme, constitué de molécules énergétiques « agressives », sans protéines, sans vitamines, sans oligo-éléments. Essayez de l’éliminer autant que vous pourrez de votre alimentation.

9 – Régime hypotoxique

Trop de graisses animales, trop de sucres, trop d’alcool, trop d’excitants et trop de drogues : il faut bien reconnaître que nous ne ménageons guère notre pauvre corps ! Comment dans ces conditions, le conserverions-nous sain et beau ? J’aimerais vous proposer pour les périodes où vous ne vous sentez pas en beauté , où votre moral est en chute libre et où votre santé commence à se dégrader, mon régime hypotoxique. Il consiste à appauvrir la  ration alimentaire en substances qui favorisent l’accumulation des poisons du corps ( cholestérol, triglycérides, acide urique, ptomaïnes, purines…). Éliminez le plus possible les aliments suivants : viandes grasses, beurre, saindoux, crustacés, escargots, fromages forts, oeufs, sauces grasses, fritures, choux (sauf choux fleurs), oseille, sucreries, pâtisseries, chocolat, jus de fruits sucrés, sodas, « colas », épices et condiments forts, mayonnaise, café, vins (surtout blancs), bière, alcools.

10 – La tolérance 

J’ai tendance à croire que les formidables tensions sociales, politiques et idéologiques auxquelles nous nous trouvons soumis aujourd’hui comptent pour beaucoup dans nos malaises. Nous sommes mal dans notre peau, parce que nous vivons mal notre époque de concurrence acharnée, voire d’antagonisme et de guerre entre les groupes sociaux, les communautés culturelles et les pays. La seule façon d’en sortir , c’est la tolérance. Admettre les différences, respecter les convictions des autres, chercher à comprendre davantage qu’à convaincre : voilà le commencement de la sagesse.

Consultez les livres de Maurice Mességué dans nos locaux à Fleurance     Coin lecture Laboratoires Mességué
Coin lecture dans nos locaux de Fleurance
Découvrez Maurice Mességué : l’homme et son oeuvre en vidéo.

Enregistrer

Enregistrer

commentaires

PARMI CES 10 CONSEILS, QUEL EST VOTRE PREFERE ?
Laissez-nous un petit mot en commentaire ↓

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share

Michèle
Michèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *